Linge de lit : le guide ultime pour enfin bien le choisir et l’entretenir

0
328

Quand vient l’heure du coucher, c’est toujours un agréable plaisir de retrouver des draps frais. En plus de contribuer à la qualité de sommeil, le linge de lit impacte la décoration de la chambre. C’est la raison pour laquelle vous devrez accorder un soin particulier à son choix. Entre autres, il s’agit des taies d’oreilles, housses de couette, draps, etc. Comment faire le choix de son linge de lit ? Quelles sont les matières à privilégier ? Comment les entretenir ? Voici le guide qui vous y aidera.

Les matières à privilégier

Que ce soit pour les draps ou housses de couettes, toutes les matières ne se valent pas. Il n’y a d’ailleurs que l’embarras du choix, si l’on souhaite décorer son lit. Voici quelques-unes des possibilités parmi lesquelles trouver ce qui vous conviendra.

Le lin

En plus d’être léger, le lin est un tissu qui a également la particularité d’être naturel. Il convient parfaitement pour absorber l’humidité. De plus, il ne lui faut que très peu de temps pour sécher. C’est l’une des raisons pour lesquelles le lin est le linge de lit le plus plébiscité en été. Mieux, il est parfaitement adapté aux personnes allergiques aux acariens ou à la poussière. En optant pour des draps de lit en lin, vous avez la garantie de pouvoir les utiliser pendant longtemps.

Pour le linge de maison, le lin lavé fera votre bonheur.

La percale

Vous tenez ici un tissu qui combine résistance et polyvalence. La percale est d’un grand raffinement, et vous pourrez vous en rendre compte au toucher. Visuellement, il a l’air très soyeux. Voilà autant de raisons pour lesquelles cette matière est très utilisée pour la fabrication des draps. Dormir sur un drap en percale fait ressentir une bonne sensation de douceur. L’entretien est très simple, et peut se faire avec des lavages allant à 60°.  

Le coton

C’est assurément la matière la plus populaire qui est utilisée pour fabriquer le linge de lit. Le coton est très plaisant à toucher, et son épaisseur peut varier. Le tissage du drap sera meilleur, si le nombre de fils au centimètre carré est important. En matière de confort, il faut dire que le coton satisfait toutes les exigences. Il est d’une grande résistance, et peut supporter les températures de lavage allant jusqu’à 90°.

C’est d’ailleurs pour cette caractéristique que le coton est utilisé pour fabriquer les draps de lit pour les enfants.

La flanelle

La cote de popularité de la flanelle est moins importante que celle du coton. Pourtant, c’est une matière très douce et pelucheuse, dont la laine n’est pas suffisamment serrée. Son toucher n’est pas du tout désagréable. Aussi surprenant que cela puisse paraitre, la flanelle vous fera bénéficier d’un excellent confort thermique en hiver.

Le satin

C’est l’une des matières les plus raffinées au monde, et elle s’invite parmi votre linge de lit. Le satin a la belle réputation d’être à la fois soyeux et précieux. C’est le candidat idéal pour instaurer une ambiance luxueuse dans votre chambre, sans oublier la petite touche cosy. Au toucher, la matière est assez douce et parfaitement souple. C’est la candidate idéale pour les chaudes nuits pendant l’été. En effet, elle possède d’incroyables propriétés respirantes dont vous pourrez bénéficier.

La soie

D’une grande douceur au toucher, la soie est également caractérisée par sa brillance. Dans les périodes de forte chaleur, elle vous gardera parfaitement au frais. C’est un véritable classique que vous devrez posséder parmi vos linges de lit.

Quelle couleur choisir ?

Après le critère de la matière, vous devrez aussi vous intéresser à la couleur du linge de maison. Pour créer une belle ambiance dans votre chambre, optez pour des draps colorés. Cependant, il ne faudra pas s’y lancer au hasard. En décoration intérieure, sachez que l’association se fait entre les couleurs qui sont opposées. Des taies d’oreiller de couleur orange sont idéales si les murs de votre chambre sont en bleu turquoise.

Une couleur mauve pour le linge de lit est à privilégier pour des murs dans des tons verts par exemple. En jouant sur les contrastes, vous donnez plus de dynamisme à la décoration de votre chambre. Ceux qui souhaitent aller plus loin pourront jouer avec les différents camaïeux. Vous obtiendrez ainsi une atmosphère qui allie douceur et apaisement. Au besoin, faites-vous conseiller par un spécialiste de la décoration.

L’entretien du linge de lit

À raison de huit heures de sommeil en moyenne par jour, sachez que vous passez assez de temps au lit. Cela veut également dire que vous transpirez au cours de la nuit, ce qui est tout à fait normal. La parure de lit doit être changée le plus souvent, pour éviter les mauvaises odeurs. Plus loin, vous vous mettez à l’abri des bactéries et autres acariens. En hiver, le nettoyage de votre linge de lit peut se faire toutes les deux semaines.

En été par contre, il faudra s’y prendre de façon hebdomadaire. Avant de passer tout textile à la machine, vous devrez prendre connaissance des informations marquées sur son étiquette. Il en est de même pour le linge de lit, pour vous assurer qu’il résistera au cycle de lavage.

La température idéale

Le plus souvent, l’étiquette vous renseignera quant à la température que vous ne devrez pas dépasser. Il est très important de s’y conformer, si vous ne souhaitez pas détruire votre linge de lit. Quelquefois, il arrive qu’aucune indication ne soit donnée. Il faudra alors tenir compte de la matière utilisée :

  • Le polyester : bien solide, cette fibre synthétique peut être lavée entre 40 et 60 degrés. Il n’y a aucun risque de détérioration.
  • Le coton : ce linge, quelles que soient ses déclinaisons, peut être lavé en machine sans aucun problème. Entre 60 et 90 degrés est quand même l’idéal, pour éliminer tous les microbes.
  • La percale : c’est une matière assez fragile, donc veillez à ne pas la nettoyer au-delà de 60 degrés.
  • Le jersey : la température maximale pour son nettoyage est de 60 degrés.
  • La flanelle : elle figure parmi les linges utilisés en hiver. Pour son nettoyage, n’allez pas au-delà de 60 degrés.
  • Le lin : attention à rester en dessous de 60 degrés, si vous ne souhaitez pas le fragiliser.
  • La soie : faites usage de la fonction « linge délicat », et n’allez pas au-delà de 30 degrés.

La vitesse d’essorage

Le linge de lit est assez délicat. Une fois qu’il est lavé, vous devez opter pour un cycle d’essorage doux. Dans le cas contraire, vous ne réussirez qu’à en détruire les fibres. Une fois que l’opération est terminée, il faudra ensuite étendre le linge le plus possible. Ce faisant, le repassage sera énormément simplifié.

Allez-y progressivement

Il peut être tentant de charger le plus possible votre machine à laver. Beaucoup de personnes voient dans cette option, le moyen de s’éviter une lessive supplémentaire. En pratique, le lavage ne sera optimal que si le linge est correctement secoué. Il est donc totalement inutile de charger toute la lessive à faire d’un coup. Allez-y progressivement.

La lessive à utiliser

L’entretien de votre linge de lit peut se faire avec un produit ordinaire. Le plus important est le respect des doses recommandées par le fabricant. Par ailleurs, il faut tenir compte du nombre de kilos que vous comptez nettoyer. Ce renseignement est généralement fourni sur l’étiquette des flacons. Une lessive particulière ne sera nécessaire que, dans le cas d’un linge de lit pour bébé ou enfant. Leur peau est plus fragile, raison pour laquelle il faudra utiliser une lessive bio.

Séparer les linges

L’erreur la plus souvent commise consiste à mélanger le linge blanc, et celui de couleur. Tout ce que vous obtiendrez en faisant une telle combinaison serait de gâcher votre housse de couette immaculée. Par ailleurs, il faut savoir que le blanc est capable de supporter les températures les plus élevées. Ce n’est pas le cas du linge de couleur, qui peut rapidement ternir. Cependant si la matière l’autorise, n’hésitez pas à aller à 90 degrés.

Restaurer l’éclat du linge de lit blanc

Au fil des lavages, il est probable que votre linge de lit perde son blanc immaculé. Il pourrait devenir gris, ou même jaune. Diverses astuces existent pour éviter un tel phénomène. La plus connue consiste à vaporiser dessus, un mélange d’eau et de vinaigre blanc avant la mise en machine. L’usage de l’eau de javel doit être modéré, si vous envisagez de renforcer l’éclaircissement de votre linge blanc.

Cette idée doit être écartée, si vous ne souhaitez pas fragiliser votre linge. En effet, l’eau de javel est très astringente. Le savon bleu est une meilleure option, pour raviver l’éclat du linge de lit blanc.

Le séchage

Dans la mesure du possible, sécher le linge à l’air libre est fortement recommandé. Cette action permettra de le rafraichir, et de limiter la multiplication des microbes. Les linges de lit colorés gardent plus longtemps leurs couleurs, en procédant de la sorte. Quant à ceux qui préfèrent opter pour un sèche-linge, la température basse évitera de nombreux dégâts.

Le repassage

Une fois de plus, il faudra vous fier aux informations mentionnées sur l’étiquette. Chaque textile possède un seuil de tolérance, que vous ne devrez pas dépasser. Le coton supporte facilement les hautes températures. Ce n’est pas la même chose pour la soie. Son repassage doit se faire, pendant que le linge est encore humide.

Le choix et l’entretien du linge de lit sont assez faciles. En suivant ces différents conseils, vous y parviendrez.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici