Revêtement mural : tout savoir à propos pour faire le bon choix

0
66

Le revêtement mural fait partie de ces options pour lesquelles pencher, afin d’embellir la finition d’un bâtiment. De nombreuses possibilités comme les panneaux muraux, les textiles muraux et autres peuvent être envisagées. Leur objectif est de permettre la décoration des espaces, en tenant évidemment compte de la nature du projet. Avant de faire un choix de revêtement mural, voici ce qu’il faut savoir.

Les différents types


Les revêtements muraux se déclinent sous plusieurs formes. Voici les principales :

Les habillages en bois

Il s’agit principalement du lambris, réputé pour être chaleureux et authentique. C’est un ensemble de planches assemblées de plusieurs manières qui offre un beau rendu. Ce revêtement de type deco murale 3d est très agréable, avec un toucher assez chaud. Le lambris est le plus souvent en bois, mais il est possible de le faire en bambou et en liège. Pour réduire les polluants volatils, l’idéal serait d’opter pour un bois non collé et non traité.

La durabilité dépend surtout des conditions d’exposition, et peut être impactée par une forte humidité.

La peinture intérieure

Le choix d’une peinture pour revêtir un mur n’est pas aussi simple qu’on pourrait le croire. Divers critères entrent en jeu, comme :

  • La couleur ;
  • L’effet ;
  • L’impact sur l’environnement ;
  • Etc. 

Tout cela doit être étudié avant un choix, et surtout l’effet qui peut être brillant, satiné ou mat. Le mur doit être exempt de tout défaut si la peinture est brillante. Un nettoyage et une préparation préalables sont donc nécessaires.

Le carrelage mural

Ce type de panneau mural 3d résiste parfaitement bien aux intempéries, petits impacts et à l’usure. Il s’agit certainement du revêtement le plus habilité à durer dans le temps. Avec ces qualités, le carrelage mural est à privilégier dans les pièces les plus humides de la maison. Ce sont notamment la cuisine et la salle de bain. Les possibilités sont nombreuses en termes de couleurs, textures et formes. Lorsque la surface à protéger est importante, il est préférable d’opter pour de grands panneaux.

Les papiers peints

Certains le considèrent comme passé de mode, mais le papier peint fait un retour en force dans les intérieurs. Il comporte de nombreux avantages comme :

  • La protection des cloisons ;
  • La dissimulation des petits défauts ;
  • Etc. 

Les types de papiers peints qui existent sont très nombreux. Certains sont très fins, et doublés d’une couche de PVC qui constitue une protection imperméable.

Les tissus muraux

Le tissu mural existe également dans le commerce sous de nombreuses formes. Les matières tissées disponibles offrent une large possibilité de choix comme :

  • Le coton ;
  • Le lin ;
  • La toile de jute ;
  • La soie ;
  • Les fibres synthétiques.

Le plus important est de ne pas choisir un tissu trop extensible.

La cohérence de la décoration


Comme ici, le choix d’un type de revêtement mural dépend surtout de la nature du projet. Au-delà des textures disponibles, il faudra aussi tenir compte des couleurs. Toutefois, opter pour une teinte parmi une diversité de nuances n’est pas toujours une évidence. C’est ainsi que vous vous rendez compte que l’association faite n’est pas harmonieuse. Quelques fois, elle est bien loin des esquisses de l’avant-projet.

Pour vérifier que la teinte choisie correspond aux attentes, il est conseillé de :

  • Vérifier sa colorimétrie chez le fournisseur ;
  • Confronter la couleur à sa référence dans la classification RAL ;
  • Considérer le support du nuancier.

La proposition d’une teinte sur nuancier papier sera plus proche de la réalité, plutôt que celle sur un écran quelconque. Outre cet aspect, voici les autres facteurs que vous devrez considérer :

  • Le support capable d’absorber les pigments de plusieurs manières ;
  • La luminosité naturelle qui impacte la perception des couleurs ;
  • L’espace, à travers sa superficie et sa configuration.

Les nuanciers de panneaux décoratifs offrent un large choix d’échantillons de matière colorée. C’est ce qui permet d’avoir la concordance entre la couleur choisie, et celle à mettre dans le bâtiment.

Comment entretenir son revêtement mural ?


La sollicitation est très importante dans les espaces dédiés à la circulation dans les bâtiments ouverts au public. C’est pour cette raison qu’ils se dégradent. Des traces de mains et autres projections indésirables sont visibles après les travaux. Ce phénomène est répétitif et surtout visible dans :

  • Les surfaces commerciales ;
  • Les résidences hôtelières ;
  • Les établissements scolaires ;
  • Les hôpitaux.

Voilà autant de raisons pour lesquelles il faudra considérer l’entretien du support et son aptitude à supporter un nettoyage intensif. Les peintures de nature glycérophtalique sont en grande partie lessivables. Ce sont celles dont l’application se fait sur les murs ou une fibre de verre. Elles ne supportent pas l’usage de solvants indispensables pour éliminer les tâches les plus résistantes. Par ailleurs, certains panneaux décoratifs ne doivent pas être assimilés à la protection murale.

Cela est indépendant du fait qu’ils possèdent un relief très marqué, ou alors un motif sur la surface. En faisant un choix de ce type de revêtement, il convient de faire attention à la fréquence des cycles de nettoyage. Il faudra aussi vérifier la pression, de même que la température à respecter pendant l’entretien.

Durabilité et esthétique des revêtements muraux


Il est possible de se faire une idée de l’âge d’un bâtiment, rien que par l’état de sa décoration intérieure et extérieure. Les murs sont en effet visibles et accessibles de tous, en plus de constituer des témoins de l’usage du bâtiment. Fraichement peints, les murs ont un rendu lisse et parfaitement net. Cela n’est souvent que de courte durée, surtout si les locaux sont soumis à une forte utilisation au quotidien.

Voici quelques pistes pour éviter que cette situation s’installe :

  • Choisissez un revêtement mural totalement décoratif, et faites le choix de le rafraichir le plus possible. Selon les spécialistes, il faut repeindre un bâtiment qui accueille du public au moins tous les 4 ou 5 ans. Rénover un bâtiment peut être contraignant et paraitre fréquent. Toutefois, ces précautions évitent des dégradations massives et des coûts importants.
  • Optez pour un revêtement mural qui joue une fonction à la fois protectrice et décorative. Ainsi, le mur sous-jacent peut être gardé dans son état d’origine. La matière est assez solide, et ne nécessite pas des travaux d’entretien ou de rénovation après la pose. Voilà pourquoi il est important de bien faire le choix du revêtement mural.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici