Planter un olivier dans son jardin : les bons conseils

0
128

Planter un olivier est possible dans toutes les régions françaises. Souvent, les propriétaires d’oliviers se montrent trop craintifs, car ces plantes délicates aiment le climat méditerranéen. Mais si vous habitez ailleurs qu’en occitane ou en PACA, un olivier peut parfaitement orner votre jardin.  Ceux qui vivent dans des autres régions tempérées et qui respectent quelques conseils d’entretien peuvent néanmoins acheter un olivier pour leur jardin et le planter. Vous découvrirez aussi quelques conseils et soins à apporter à votre olivier pour qu’il pousse sans encombre et reste en bonne santé dans votre jardin.

Planter un olivier : les bonnes étapes pour une plantation réussie

Imaginez que vous êtes assis dans votre jardin. Il vous manque une petite touche méditerranéenne ? C’est peut-être parce que votre olivier se trouve dans un bac sur la terrasse. Malgré de nombreux doutes, il existe une solution : planter votre olivier dans le jardin.

Comme la plante préfère un climat doux, il existe un risque résiduel que l’arbre ne passe finalement pas bien l’hiver. C’est pourquoi il existe une petite restriction régionale, car dans les régions froides, la plante doit effectivement être laissée dans un bac. L’arbre ne résiste que partiellement à des températures allant jusqu’à -10°C environ. Dans les régions plus froides, le bac a donc l’avantage de pouvoir transporter la plante dans un endroit plus protégé.

Il est conseiller de choisir un jeune arbre pour être planter directement en terre. Les plantes plus âgées se sont habituées depuis des années à un climat chaud et sec dans leur région d’origine. Elles pourraient donc moins bien supporter un changement.

Dans le jardin, l’olivier aime un endroit protégé, en plein soleil et avec beaucoup de chaleur. Il n’a donc pas besoin de beaucoup d’eau. Un arrosage modéré et délicat reste un élément important de l’entretien de l’olivier, que l’arbre soit planté dans un bac ou dans le sol.

Quelle terre pour planter un olivier dans votre jardin ?

Lorsque vous plantez un olivier, il est important que vous ayez une terre de qualité dans votre jardin. Elle doit être perméable pour ne pas serrer trop les racines de l’arbre. car elles ont besoin de si peu de résistance qu’elles peuvent s’étendre sans trop d’efforts. Un faible taux d’humus aide, car le sol stocke ainsi mieux les éléments nutritifs. Vous trouvezrez plus d’informations sur le cmpost et son tulité pour vos arbres et plantes sur le site : potagercaillebotte.fr

Lors de la plantation, il est également possible d’apporter à l’olivier un ajout d’engrais à long terme. Ensuite, un olivier planté dans une bonne terre de jardin n’a plus besoin d’engrais, et pourra tranquillement poursuivre sa croissance.

Bien choisir l’emplacement pour votre olivier

L’arbre a besoin de beaucoup de place, car les racines peuvent s’étendre rapidement et loin. Il faut laisser une distance de cinq mètres entre l’arbre et le suivant, afin que les racines ne se développent pas les unes dans les autres. Il convient également de renoncer à d’autres plantes sous l’arbre. En revanche, il peut être utile de planter l’arbre à proximité d’un mur, car les racines poussent le long du mur et n’auront aucune conséquence sur des fondations ou sur une piscine par exemple.

Comment planter votre olivier ?

Après le choix de l’emplacement, la plantation correcte est décisive pour assurer à votre olivier une longue croissance. Il n’en sera que plus beau et apportera à votre jardin le côté méditerranéen qui lui manquait.

Choisir le bon moment

Le milieu du printemps est un moment approprié pour la plantation. La terre est humide mais se réchauffe. L’olivier peut pousser et surtout s’enraciner dans la végétation. L’enracinement est bien sûr la condition essentielle pour que vous puissiez profiter longtemps de votre olivier. Il est également possible de planter au début de l’automne. Même à ce moment-là, le sol est chaud, mais il devient de plus en plus humide. Toutefois, le temps d’enracinement est plus court en automne qu’au printemps.

Réussir sa plantation : quel diamètre pour le trou ?

Le trou de plantation doit être suffisamment grand et profond. En règle générale, il faut creuser un trou deux fois plus grand que la motte de racines. Le drainage, c’est-à-dire l’écoulement de l’eau, est également important. Il faut donc veiller à ce que les couches de terre sous le trou de plantation soient perméables. Là où un jardin a été aménagé sur d’anciennes terres cultivées, il y a souvent une couche d’argile à hauteur de la profondeur de l’ancien labour. Cette couche doit être creusée et ameublie.

Après avoir creusé et préparé le trou de plantation, retirez l’arbre de son pot. Vous pouvez alors examiner les racines et, le cas échéant, enlever les racines mortes. Rendez ensuite la motte de racines un peu rugueuse afin que les racines trouvent plus facilement leur chemin dans le sol. Ensuite, placez la motte et l’arbre dans le trou de plantation et redressez-le. Remplissez ensuite le trou de plantation avec de la terre meuble mélangée à du sable et des pierres. Tassez fermement le tout. Enfin, arrosez le trou de plantation en profondeur. Les premiers jours après la plantation, il faut arroser régulièrement, car cela permet aux racines de s’imprégner de terre. Cependant, il ne faut pas arroser plus d’une semaine.

Un hivernage correct est important

Les mois d’hiver sont décisifs pour la splendeur de l’arbre, surtout si vous n’habitez pas une région du sud de la France. Des soins méticuleux et attentifs sont décisifs. Les différentes réactions des oliviers à l’hiver dépendent également des différentes zones de rusticité. Cela vous sera expliqué dans l’article Y a-t-il des oliviers résistants à l’hiver, car la résistance à l’hiver d’un olivier dépend de différents critères qui déterminent également l’emplacement de la plantation.

Les jeunes arbres sont certes plus faciles à planter, car ils ne sont pas encore très habitués aux conditions climatiques. Mais ils sont aussi plus sensibles au froid. La prudence et la prévention aident lors de l’hivernage. En effet, la protection hivernale* devrait suffire pour le pire des cas, c’est-à-dire pour les conditions les plus défavorables. Si l’on part d’un hiver doux et que celui-ci nous surprend avec du gel et de la neige, il faut s’attendre à un mauvais résultat au printemps. Il suffit d’une nuit froide en dessous de -10°C pour que l’olivier soit endommagé.

Quel effet de votre arbre sur votre jardin & son environnement ?

Lorsque vous plantez un arbre, vous n’embellisez pas seulement votyre jardin. En effet les arbres ont de nombreux effets bénéfiques pour jardin et plus généralement pour la nature :

  • les arbres produisent de l’oxygène et réduisent la quantité de dioxyde de carbone dans l’air
  • ils procurent de l’ombre et, par évaporation, rafraîchissent l’air
  • les arbres offrent de la nourriture et un habitat à une multitude d’animaux
  • les arbres stockent l’eau et ont un effet positif sur l’ensemble des phénomènes climatiques et sur le microclimat local.

Vous le voyez, planter un olivier dans votre jardin c’est bien plus qu’ajouter un nouvel arbre à côté de votre maison !