Pourquoi et comment réaliser un diagnostic plomberie ?

0
570

Dans le cadre de la vente d’une maison, la réalisation d’un diagnostic immobilier est obligatoire. Il permet notamment d’évaluer la performance énergétique globale de la maison, la présence ou l’absence d’amiante ainsi que l’état global des installations électriques.

Ce qui n’est pas obligatoire par contre, c’est le diagnostic plomberie, une évaluation complète des canalisations et des équipements sanitaires de la maison. D’après un sondage de l’agence Liberkeys, ce critère n’arrive qu’en quatrième position chez les personnes désireuses d’acquérir une nouvelle maison.

Pourtant, les travaux de plomberie sont nettement plus fréquents et parfois plus coûteux. Pourquoi le diagnostic plomberie est-il aussi important ? Comment le réaliser ? On vous dit tout.

Sommaire

Le diagnostic plomberie : la clé pour dénicher les problèmes de plomberie majeurs

Alors que le diagnostic immobilier permet d’avoir une idée précise de l’état d’une maison, le diagnostic plomberie permet quant à lui de connaître l’état de ses canalisations. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, la réalisation de ce diagnostic est au moins aussi importante que le choix de l’isolation intérieure de la maison.

En effet, les fuites d’eau provoquées par des canalisations défaillantes peuvent entraîner des dégâts relativement importants. À terme, elles augmentent considérablement la consommation d’eau et la facture qui y est liée. D’ailleurs, n’hésitez pas à solliciter les services d’un plombier à Villefranche-sur-Saône si vous êtes dans le département du Rhône, pour déterminer toutes les causes des fuites d’eau.

De même, le remplacement des tuyaux de canalisations et des équipements sanitaires défaillants peut engendrer des dépenses relativement importantes. C’est d’autant plus le cas quand on sait que le prix de ces équipements est en constante évolution.

Considérant que le prix final d’une maison se négocie sur la base de son état actuel et des travaux de rénovation nécessaires à engager, il est préférable de connaître l’état des canalisations. Cela permet de prévoir et d’amortir les futures dépenses.

Inspectez le système de production d’eau chaude sanitaire

Bien qu’il soit possible de procéder soi-même au diagnostic plomberie d’une maison à acheter, il est préférable de recourir aux services d’un plombier professionnel. Il dispose de la compétence nécessaire pour évaluer l’état des canalisations, anticiper les problèmes qui pourraient bientôt survenir et proposer un devis gratuit pour les travaux à effectuer.

Pour autant, un diagnostic plomberie réussi doit prendre en compte une inspection minutieuse du système de production d’eau chaude. Que la maison soit équipée d’une chaudière, d’un chauffe-eau, d’un ballon d’eau chaude ou d’une pompe à chaleur, il est indispensable de vérifier l’état de cet équipement.

Non seulement ces équipements font partie des appareils les plus chers de l’installation sanitaire, mais leurs défaillances peuvent être particulièrement gênantes, notamment en hiver. N’hésitez donc pas à vous renseigner sur la date d’installation de l’équipement, son niveau d’entretien ainsi que sur les éventuels bruits étranges qu’il émet.

Astuces : envisagez un remplacement si l’équipement de la maison est vieux de 15 ans. Même si tout va bien, les problèmes ne tarderont pas à venir. En revanche, si l’équipement n’est pas très vieux, respectez scrupuleusement ses délais d’entretien.

Cherchez les fuites d’eau

En dehors de l’état du chauffe-eau, jetez un œil à l’état des canalisations internes et aux équipements. Traquez les fuites d’eau. Pensez donc à vérifier l’état des différents robinets, des mitigeurs et des toilettes de la maison.

Astuce : Servez-vous du compteur d’eau pour détecter les fuites. Relevez la consommation à un moment précis et coupez toutes les utilisations d’eau de la maison. Quelques minutes plus tard, vérifiez le compteur. Si la consommation a augmenté, c’est qu’il y a une fuite quelque part.

Idem pour les traces de dégâts des eaux

Les traces d’humidité sont des signes avant-coureurs des ravages de l’eau sur une maison. Soyez attentif aux plafonds et aux murs. Inspectez les armoires, les gouttières et le bas des équipements sanitaires (éviers, etc.) notamment dans les pièces humides telles que la salle de bain, la cuisine et la buanderie. Cherchez des signes de moisissures ou des traces évidentes d’humidité.

Par ailleurs, il peut être intéressant d’inspecter l’état du carrelage de la maison. Bien souvent, cette partie de la maison cache des problèmes d’étanchéité qui peuvent aboutir à des infiltrations.

Pour contrôler l’état du carrelage, il suffit de frapper le revêtement avec n’importe quel outil. Lorsque le carreau sonne creux, cela signifie qu’il y a de l’espace en dessous et par conséquent, un important problème d’étanchéité à régler. Dans ce cas, le recours aux services d’un professionnel est absolument nécessaire.

Attention aux canalisations externes

L’autre élément à prendre en compte dans la réalisation d’un diagnostic plomberie est l’état des canalisations externes. Ce sont les canalisations situées après le compteur et qui sont chargées de drainer l’eau de la maison vers le réseau d’égout.

Faites des tests d’étanchéité pour vous assurer du parfait fonctionnement de ces canalisations. Cela est d’autant plus important que ce sont elles qui se chargent de l’évacuation des eaux-vannes dont le refoulement peut avoir de mauvaises odeurs.

En cas de doutes, notifiez immédiatement les défaillances au vendeur afin de soustraire les frais de rénovation du prix de vente de la maison. Pour vous faire une idée, la réparation des fuites sur une canalisation coûte en moyenne entre 500 et 1400 euros.

Attention : S’il s’agit d’une ancienne maison, les canalisations extérieures seront probablement en terre cuite. Si c’est le cas de la maison que vous désirez acquérir, prévoyez un remplacement complet afin d’éviter les risques de fuite. En moyenne, un tel projet coûte entre 400 et 450 euros/mètre linéaire.

Soyez attentif aux détails

A priori, les vérifications précédentes suffisent pour s’assurer de l’état des canalisations d’une maison. Toutefois, il peut être intéressant de faire attention à d’autres éléments tels que le raccordement au réseau d’eau de la ville.

Dans le cas où la maison serait reliée au réseau de raccordement de la ville, assurez-vous que le branchement soit :

  • propre ;
  • sans déchets ;
  • et sans sédiments.

En plus, vérifiez la présence d’un robinet d’arrêt et d’un clapet antiretour pour empêcher les refoulements.

Soyez particulièrement vigilant si une partie du terrain de la maison atteint des températures extrêmes. Si c’est le cas, assurez-vous que les bouts de tuyaux qui les traversent aient une isolation thermique.